Annuaire associatif

Newsletter

Plan de ville

Sortir

Tribune politique

Comme dans le magazine municipal, les groupes politiques disposent de cet espace d'expression. Les textes publiés sur cette page n'engagent que leurs auteurs.

Date de publication : janvier 2018

  

Groupe des élu-e-s du Front de Gauche

2018, une année décisive pour les collectivités et le service public !

 « C’est une mesure de justice et de liberté » a déclaré Christian Favier, président du conseil départemental du Val-de-Marne après avoir obtenu d’Ile-de-France Mobilités (Ex STIF) le remboursement à 50% du coût d'un forfait Navigo
(carte Améthyste) à tous les retraités dès le 1er janvier 2018. Ce choix sonne fort au moment où le gouvernement Macron-Philippe fait les poches des retraités avec l’augmentation de la CSG et quand Mme Pécresse la présidente LR de
la Région trahit sa promesse de ne pas toucher aux tarifs du PASS Navigo.
Cette mesure vient s’ajouter à la prise en charge par le département de 50% du coût de la carte Imagin'R aux collégiens, lycéens et étudiants val-de-marnais depuis 2003. Cet engagement de la liste Front de gauche aux élections départementales de 2015 avec Nathalie Dinner, notre Conseillère départementale, est donc tenu.
S’il fallait encore une démonstration spécifique de l’utilité du Val-de-Marne, cet effort le confirme. Il est pour nous aussi la marque durable et positive de la gestion de gauche de notre département, l’un des plus innovants et solidaires de France. Quand Macron joue au père Noel des riches, les élus de proximité savent se battre et donner priorité aux populations fragiles, aux classes populaires et moyennes, c'est-à-dire, la majorité des habitants.
Il serait irresponsable de détruire ce qui fonctionne. C’est pourtant la disparition pure et simple des départements d’Ile-de-France qui semble aujourd’hui envisagée par les préconisations du préfet de région remises au gouvernement qui
doit trancher cette question en janvier. Cela, nous ne pouvons l’accepter, pas plus que de voir les  communes se déliter au sein de la métropole. Il est impensable de vouloir sacrifier des collectivités utiles, proches des citoyens et dont l’efficacité n’est plus à démontrer au profit d’une construction métropolitaine technocratique, lointaine et complexe. Au final, ce sont les habitants qui en paieront le prix.
Les élus Front de Gauche défendent l’idée d’un grand Paris de la solidarité, de l’emploi, du logement, des transports et du développement durable pour toutes et tous. Ce grand Paris doit s’appuyer sur la coopération entre collectivités,
communes, départements et régions autour de projets partagés. Cette conception, assise sur la coopération plutôt que la concurrence entre les territoires, permettrait de prolonger et d’étendre encore nos ambitions pour Villeneuve, au moment où de nombreux projets se concrétisent enfin.
D’autres préfèrent l’immobilisme, les procès d’intention et les polémiques stériles. Ne pouvant plus cacher son absence de projet, l’opposition n’a pas daigné assister au Conseil municipal du 21 décembre consacré à l’adoption du budget
2018 !! Cela se passe de commentaire.
Malgré les coupes sombres opérées par l’Etat dans nos ressources communales (- 9 Millions d’euros depuis 2013) le budget 2018 tient le cap des engagements pris en 2014. Ici, par exemple nous dessinons un nouvel horizon à Triage et au centre de Villeneuve. Ce sera bientôt le tour du plateau et du quartier nord. Nous apaisons, sécurisons les circulations piétonnes notamment Place Sémard et nous venons d’apprendre que la gare de notre commune serait également reconstruire et modernisée d’ici 2021.
Que Villeneuve soit dynamique en gardant son grand coeur. Vous avez été des milliers pendant 3 mois à débattre et confirmer nos priorités communes. Nous ne nous sommes rien cachés des retards, des difficultés et des soucis du  quotidien. Mais nous avons, ensemble travaillé à une feuille de route pour notre ville, à des projets qui ne se concrétiseront que par la mobilisation de toutes et tous.
20 actions nouvelles sont déjà prises. Avec vous, Imagine Villeneuve réaffirme que les jeunes sont l’avenir de la commune, qu’il faut être Fier-e-s d’être Villeneuvois-e-s. Oui, bâtissons une Ville en commun, qui rassemble. Pour vous, Villeneuve compte et est attractive mais doit encore changer son image. Nous partageons cette franche expertise et vous en remercions. Il y a une majorité citoyenne, pour toute et tous, pour notre commune Val-de-marnaise aux portes de Paris, pour nos luttes et nos projets.
Le groupe des élus Front de Gauche vous souhaite une bonne année 2018.

groupe des élu-e-s PS-PRG

Laïcité : « valeur essentielle » pour 90 % des Francais.e.s

Le 9 décembre dernier, la France célébrait le 112ème anniversaire de la loi 1905 sur la séparation des Eglises et de l’Etat. Pourtant, aucune célébration n’a été organisée à cette occasion, et ce pour la 3ème année consécutive. Jadis, sous l’impulsion de notre groupe, plusieurs arbres de la laïcité ont été plantés pour marquer l'attachement de notre ville à cette valeur que 90 % des Francais.es considèrent comme « essentielle à la République française ».

Il est plus que jamais nécessaire de marquer notre lien profond avec ce que nous estimons être un fondement politique de notre République quand 74 %  des Français.es estiment que la laïcité est « menacée aujourd’hui». Il nous faut refuser l'instrumentalisation par des extrêmes de cette valeur et défendre avec force une laïcité qui est le soutien du vivre-ensemble, qui fait que nous sommes une nation unique et pas un millefeuille de communautés.

En ce début d'année 2018, nous vous adressons nos meilleurs vœux et souhaitons à vous et à vos proches, santé et réussite aussi bien personnelle que professionnelle.

Cette année, Villeneuve-Saint-Georges verra la réalisation d’aménagements importants: réorganisation de la RN6 aux abords de la gare SNCF, inauguration de la médiathèque Jean Ferrat. Nous voulons que ces projets ambitieux soient le premier pas d'une reconquête du centre-ville.

Groupe PS et MR : Guillaume Poiret, Laurent Dutheil, Charles Knopfer, Bénédicte Bousson-Janeau, Myriam Gaye, Mubbashar Khokhar, Stéphanie Alexandre, Sabah Cabello-Sanchez.

 

                                                                                                                           

groupe "agir pour villeneuve" (Divers droite-DLF)

Du débat manqué à l'insulte.

Le débat d'orientations budgétaires a eu lieu en conseil municipal. Ce fut l'occasion pour Mme la maire de préciser ses orientations pour 2018, caractérisées par la poursuite du bétonnage de la ville et pour l'opposition municipale de réclamer davantage de sécurité et de propreté dans la ville.

Philippe Gaudin a dressé un bilan chiffré alarmant de la situation des Villeneuvois. Villeneuve est en 6éme position des villes de France de plus de 10 000 habitants qui ont la taxe d'habitation la plus élevée. Il a précisé qu'en 2007 il y avait à Villeneuve, 18868 foyers fiscaux dont 8402 étaient imposés sur le revenu soit 49,8% des foyers. Il y avait un équilibre, une mixité économique.

En 2016 il y avait 17951 foyers fiscaux dont seulement 5857 imposés sur le revenu représentant 32,6% des foyers. En 9 ans il y a 2545 familles de moins dans notre ville qui sont imposables sur le revenu. On a perdu le 1/3 des foyers imposables.

C'est le constat sans appel de l'appauvrissement de notre ville conséquence directe des choix politiques et de la gestion de S. Altman et de sa municipalité.

Une nouvelle augmentation de la fiscalité locale n'est pas concevable, nous avons réclamé pour 2018 aucune  augmentation des taux des taxes d'habitation et foncière et un abattement spécial exceptionnel de la taxe d'habitation pour les habitants du Blandin et de Triage, sinistrés des dernières inondations. Aucune réponse de la maire sur ces propositions.

Alors que le bétonnage de notre commune va s'amplifier par la construction de centaines de logements et bureaux entre la mairie et l'avenue Carnot, à l'emplacement de la poste, de la gare routière et du parking de la poste, la construction d'une nouvelle école derrière la rue Boieldieu, a disparu des projets de Mme le maire. Ph Gaudin a posé la question ? Pas de réponse.

Cette école est prioritaire bien plus que l'achat de bureaux au-dessus du futur tribunal des prud'hommes au bord de la RN6, qui coûtera à la ville plus de 7,5 millions d'euros.

Pour toute réponse Mme la maire s'est contentée de dire que tout cela n'était que des mensonges et que Philippe Gaudin était un menteur. Lamentable !

 

 

Groupe Villeneuve-Saint-Georges sécurité (soutenu par le FN)

La fausse majorité hors la loi

La majorité municipale ne cesse ses tentatives de » muselage « de l’opposition comme elle l’a fait en particulier dès le début de son mandat dans le cadre des commissions municipales facultatives en avril 2014 et de la commission consultative des services publics locaux (CCSPL) obligatoire, en mai 2014 : elle refusait catégoriquement tout siège à « Villeneuve-Saint-Georges Sécurité «  alors que toutes les sensibilités politiques formées au conseil municipal ont à y être représentées.

La loi exige la représentation proportionnelle afin que toutes les tendances puissent avoir un droit d’expression au sein de ces commissions.

Le rôle de ces commissions est primordial, tant il s’agit de préparer en amont, les délibérations du conseil municipal.

Donc, depuis le début du mandat, la majorité fait voter les délibérations relevant de ces commissions, de façon anti-démocratique.

Face à cette majorité hors la loi, les conseillers Anastasia MARIE de FICQUELMONT et Dominique JOLY ont entamé une action en justice.

Par deux décisions, le Tribunal administratif de Melun (jugement du 13/04/2016) et la Cour administrative d’appel de Paris (arrêt du 11/10/2017) ont débouté le Maire. Ont annulé la délibération désignant les membres de la CCSPL, et ont  enjoint la commune, à voter une nouvelle délibération pour désigner les membres de cette commission conformément à la loi.

Malgré une première décision favorable du Tribunal, le maire refusait d’exécuter le jugement sous prétexte d’appel, alors que son exécution devait être immédiate !

 

Les écologistes (soutenu par EELV)

Vigilance inondation

En juin 2016, les Villeneuvois domiciliés dans 3 quartiers, Triage, Belleplace, Blandin étaient les victimes simultanées de l’Yerre et de la Seine. Mme le maire avait évacué ses concitoyens victimes. Aucune solution alternative comme dans les années précédentes n’a été envisagée. Aujourd’hui les Villeneuvois sont inquiets du retour des crues et de ses conséquences. La situation au bord de l’Yerre est d’autant plus inquiétante qu’aucun retour d’expérience n’a été mené. Les habitants sont inquiets car aucun débat au sein du conseil n’a permis de bien appréhender le traitement de cette crise et de définir les éléments destinés à éviter son retour. Aucun élu n’a protesté à ce sujet. Attendent-ils que se reproduise une nouvelle atteinte aux patrimoines de leurs administrés ? 

Birol BIYIK

 

 

Villeneuve tous unis c'est le moment (divers pluriels)

La fausse majorité hors la loi (partie 2)

Le Maire a même entamé deux procédures d’appel contre le jugement pour sa suspension et son annulation.

La cour d’appel vient d’annuler définitivement la délibération qui nommait les membres de la CCSPL.

Le Maire a donc bien été obligée de se plier à la justice. Ainsi au dernier conseil municipal les membres de la CCSPL ont été à nouveau désignés conformément à la loi. Villeneuve-Saint-Georges Sécurité et Villeneuve Tous Unis C’est Le Moment y ont désormais un siège chacun.

La majorité a donc laissé perdurer le déni de démocratie durant plus de 3 ans, privant une partie de l’opposition de son droit d’expression, de représentation et de débat.

Villeneuvois contribuable, cette mascarade a eu un coût estimé à 5 000 € !

Anastasia MARIE de FICQUELMONT

 

Les républicains

Texte non fourni.

 

La république en marche

C’est à l’école que se forge l’avenir de nos enfants, en particulier au primaire.Il est reconnu que le niveau scolaire français a baissé. La France est en très mauvais rang.

Emmanuel MACRON applique ses promesses de campagne :

  • dédoublement des classes de CP dans les zones prioritaires
  • renforcement de l’enseignement de la grammaire et de l’orthographe (une dictée tous les jours ).
  • Interdiction du téléphone portable au primaire et au collège.

Apprendre à lire, écrire, compter, penser, argumenter, faire l’apprentissage d’autrui, c’est à dire socialiser les enfants, tel est l’ambitieux programme d’ E.MACRON.

Michel FAÏSSE

 

 

 

                                                                                                     

Recherche

Vos démarches


Compte citoyen

Actes
d’état civil

Location de salles

Villeneuve en photo