Annuaire associatif

Newsletter

Plan de ville

Sortir

Tribune politique

Comme dans le magazine municipal, les groupes politiques disposent de cet espace d'expression. Les textes publiés sur cette page n'engagent que leurs auteurs.

Date de publication : septembre 2017

  

Groupe des élu-e-s du Front de Gauche

Non à la marche arrière !

9 Français sur 10 considèrent les services publics de proximité utiles sur leur territoire. Pour plus de 8 Français sur 10 les agents de la fonction publique territoriale sont utiles. 9 Français sur 10 souhaitent le maintien ou l’augmentation des moyens du service public de proximité. Cette reconnaissance est bien loin du discours anti-fonctionnaires, des dirigeants politiques libéraux, de droite extrême et « d’extrême centre »...

Mais cette satisfaction va et peut être vite mise à mal. En effet, le gouvernement a annoncé cet été  vouloir imposer 13 milliards supplémentaires de diète pour les collectivités dans les 5 ans à venir. Sous Hollande, elles ont déjà dû subir 11 milliards d’austérité et de graves baisses de dotations, diminuant ainsi les moyens destinés à répondre aux besoins essentiels des citoyens.

Les collectivités après avoir exploré toutes les pistes de rationalisations et de mutualisations des moyens, ont atteint une limite. Au-delà, c’est la consistance et la qualité du service public qui est mise en jeu. Les villes devront-elles demain choisir entre les entrées ou les desserts dans les cantines pour nos enfants ? Faudra-t-il que les maires vendent les bibliothèques municipales ? A ce rythme, les opérations de charité de Brigitte Macron ont un bel avenir ! Dans de nombreuses villes populaires comme dans nombre d’hôpitaux, les diminutions de personnels, les manques de moyens sont de plus en plus criants et inextricables.

A Villeneuve nous tenons nos engagements avec détermination malgré des moyens insuffisants. Cela repose sur une gestion rigoureuse des deniers publics et une bataille de tous les jours pour obtenir des financements et des partenaires. Déjà des communes et départements se retrouvent contraints à stopper des projets. Pourtant les collectivités représentent encore 65% de l’investissement public, très créateur d’emploi et bon pour le pouvoir d’achat. Les mettre en difficulté est un non-sens économique et social.

Le mépris des nantis qui nous gouvernent est sans fin. Leur objectif est de soumettre le pays à la finance et aux dogmes de la concurrence entre les hommes et les territoires. Celles et ceux qui s’y opposent sont maintenant insultés, traités de fainéants ou d’extrémistes.

En 4 mois seulement d’exercice du pouvoir, ce gouvernement de riches pour les riches a engagé la chasse aux gens modestes : Casse du code du travail par ordonnances, baisse des APL, fin de milliers de contrats de travail « aidés » et cure d’austérité à tous les étages, sauf pour les assujettis à l’impôts sur la fortune et les rentiers du CAC 40 qui battent à nouveau des records de profits.

Non, la France n’est pas une start-up et les français ne se divisent pas entre « ceux qui ont réussi et ceux qui ne sont rien ».

Pour nous, le seul plan judicieux, pertinent pour relancer l’économie et défendre nos biens communs passe par l’augmentation des salaires, des pensions et des minima sociaux. Pour résister et faciliter le « tous ensemble’ » comptez sur vos élu-e-s locaux pour une gestion solidaire, transparente et démocratique. Villeneuve est debout pour une bonne rentrée solidaire et combattive !

 

groupe des élu-e-s PS-PRG

Menaces sur la rentrée ?

La rentrée scolaire est un moment important pour les familles et pour les services de la Ville. Nous souhaitons exprimer à cette occasion notre plus vive inquiétude suite à la décision soudaine et brutale du gouvernement de réduire massivement le nombre d'emplois aidés. Notre collègue, le sénateur Laurent Dutheil, a déjà fait part de ses vives préoccupations qu'il partage d'ailleurs avec de nombreux élus Val-de-Marnais.

En effet, les enfants sont les premières victimes de l’arrêt de ces contrats. Ce sont nos écoles qui subissent cette décision de plein fouet avec plus 20.000 emplois aidés non reconduits.  Enfants, parents, communauté éducative et Municipalité ne rentreront pas sereinement et cela fait peser un risque sur la rentrée, risque inacceptable. 

Malheureusement cette annonce n’a pas été la seule (mauvaise) surprise de l’été. En effet, le gouvernement a par ailleurs décider la suppression de plus de 300 millions d’euros de dotations d’investissements aux collectivités territoriales, ainsi que la baisse de l’APL, la hausse de la CSG et la suppression des 150 000 postes de fonctionnaires … La rentrée s’annonce difficile pour toutes les Françaises et les Français malgré les promesses du Président de la République. Nous souhaitons donc vous rappeler que vous pouvez compter sur notre mobilisation pour faire valoir vos droits.          

Les élus du groupe du Parti Socialiste et du Parti Radical de Gauche : Guillaume Poiret, Laurent Dutheil, Charles Knopfer, Bénédicte Bousson-Janeau, Myriam Gaye, Mubbashar Khokhar, Stéphanie Alexandre, Sabah Cabello-Sanchez.

                                                                                                                           

groupe "agir pour villeneuve" (Divers droite-DLF)

LA MAIRIE NE RÉPOND PLUS

Malgré les beaux discours sur la transparence et la participation des habitants à la vie communale, la rétention d'informations par le maire et la direction municipale n'a jamais été aussi importante.

Les courriers des Villeneuvois adressés au Maire restés sans réponse ne se comptent plus. Les commissions municipales ne se réunissent plus, les demandes d'explications de la part des élus de l'opposition sur les actes administratifs restent aussi sans réponse.

En période estivale c'est encore pire. Notre permanence restée ouverte tout l'été, de nombreux Villeneuvois n'ayant pas obtenu de réponse auprès de la mairie sont venus nous faire part de leurs problèmes. Que ce soit sur la multiplication des dépôts sauvages d'ordures, des défauts d'éclairage public ou des problèmes d'élagage non fait, c'est le silence complet.

Nous avons  transmis par mail au Directeur Général des Services de la ville, avec copie au secrétariat général, les 24 juillet, 1er et 12 août les doléances des Villeneuvoissans la moindre réponse. Les Villeneuvois restent avec leurs problèmes, la mairie ne répond plus.

Même l'arrêté préfectoral du 10 août, sur les restrictions d'eau qui touchent notre commune et publié dans "le parisien" le 11 août n'a été mis en ligne sur le site de la ville et affiché qu'à partir du 16 août. En cas ce crise majeure ce manque de réactivité de la ville à informer rapidement les habitants pourrait être lourd de conséquences.

Manifestement la maire et la municipalité n'ont tiré aucune leçon de l'information lamentable ou plutôt du manque d'information lors des inondations qui ont touché notre commune l'an dernier.

Début août, la municipalité a lancé sur le site de la ville une enquête de satisfaction sur le magazine municipal. Pour  pouvoir répondre aux Villeneuvois, nous avons demandé au DGS le 22 août, par mail, le coût du magazine municipal… toujours pas de réponse

Dès son retour de vacances le Directeur Général des Services nous a répondu que la mairie n'avait pas reçu l'arrêté du Préfet ? et ajouté qu'il n'était pas utile de polémiquer sur ces dysfonctionnements…

Il ne faudrait surtout pas parler de ce qui dérange.

 

 

Groupe Villeneuve-Saint-Georges sécurité (soutenu par le FN)

Souhaitons aux Villeneuvois ayant  goûté, ailleurs, à des vacances méritées, d’avoir réussi celles-ci.

Quant à ceux contraints d’être restés en notre ville, ils ont  pu  apprécier  le calme relatif  dû à l’exode annuel des vacanciers. Mais aussi,  le constat accablant et  récurent des rues pour certaines verdoyantes. Les herbes folles  ne prennent pas de vacances.

Quant aux travaux sur la RN6 dans sa traversée de Villeneuve-Saint-Georges  et plus particulièrement face à la gare SNCF, ceux-ci ont participé à l’ambiance quotidienne connue des villeneuvois  et des « transhumants ».

Voici près de 40 ans que la RN6 et ses 44000 véhicules/jour perturbent la tranquillité et  sérénité des habitants.  La seule solution apportée,  serait de substituer  à la RN6  un boulevard  et un rond-point face à la gare. Qui plus est, pour agrémenter le tout, de « planter quelques feux rouges », non  dans le but de ralentir ou réguler  la circulation débordante,  celle-ci  étant  régulièrement « au pas »,  mais pour permettre une traversée piétonne de la chaussée.

Alors, que de longue date,  existent des souterrains  qui  aménagés  d’escalators  auraient suffi aux besoins !

En conclusion,  soyons  économes de notre énergie,  la rentrée risque d’être « chaude »…Le virus « macronite » bien qu’ inoculé à 18% du corps électoral aura des effets néfastes  sur l’ensemble du corps, avec l’augmentation de la CSG et  autres « gracieusetés macrophages ».

Profitons de cette tribune pour solliciter de Mme le Maire, l’application  des arrêtés  municipaux relatifs à la propreté des rues de la ville. Comme,  rappeler  l’interdiction de laisser croître  et déborder sur la voie publique toute végétation.  Avec  pour conséquence,  en ce qui concerne  les arbres fruitiers, et en particulier les figuiers, leurs  fruits jonchant les trottoirs pouvant  provoquer  des «  glissades  piétonnes ».

 

Les écologistes (soutenu par EELV)

Bidonville : Une première dans l’histoire locale

Depuis quelques mois, les habitants du quartier de la Grille, situé au sud de la commune, ont constaté la présence d’un bidonville au confluent  Seine/Yerres. Près de 170 personnes (70 enfants) y vivent dans des conditions indignes. La parcelle appartient à la famille du concessionnaire du marché. Il n’existe ni réseau d’assainissement, ni d’adduction en eau. Le danger d’incendie est officiellement démontré. Ce genre d’installation est une première dans l’histoire locale. Certains affirment que l’endroit pourrait servir d’accueil aux expulsés du centre-ville victimes de la voracité des promoteurs immobiliers. Le tribunal doit de prononcer sur la validité de l’arrêté portant expulsion.

Birol BIYIK

 

Villeneuve tous unis c'est le moment (divers pluriels)

Bonne rentrée 2017

Notre groupe souhaite une très bonne rentrée à tous les villeneuvois(ses) : qu’elle soit la porte ouverte à la réussite de leurs projets, emploi, entreprise ou recherche d’emploi, et de la scolarité des enfants.

Nous tenons à encourager l’ensemble des commerçants de Villeneuve, dont la persévérance mérite d’être récompensée tant l’économie de notre ville connaît des temps difficiles.

Nous souhaitons aussi une bonne rentrée politique à nos collègues et au nouveau gouvernement.

Nous saluons les nouveaux groupes d’opposition qui se sont créés au sein du conseil municipal : que de cette diversité naissent une union de forces et des perspectives communes dans notre rôle d’opposition.

Anastasia MARIE de FICQUELMONT

Les républicains

Texte non fourni.

 

Michel FAÏSSE

Les récents attentats de Barcelone sont survenus dans un pays non engagé dans la lutte contre DAECH au moyen orient.

L’objectif des islamistes est de terroriser les peuples et les gouvernants des pays les plus tolérants comme la Catalogne dans le but de dresser les communautés les unes contre les autres.

Ne nous laissons pas prendre au piège !

Michel Faïsse

 

 

                                                                                                        

Recherche

Vos démarches


Compte citoyen

Actes
d’état civil

Location de salles

Villeneuve en photo