Annuaire associatif

Newsletter

Plan de ville

Sortir

Tribune politique

Comme dans le magazine municipal, les groupes politiques disposent de cet espace d'expression. Les textes publiés sur cette page n'engagent que leurs auteurs.

Date de publication : mars 2018

  

Groupe des élu-e-s du Front de Gauche

Les services publics, outils de solidarité indispensable!

Le service public : Satisfaire un besoin d'intérêt général.

Le Président MACRON organise la casse des services publics avec la suppression annoncée de 120 000 fonctionnaires d’ici 2022  pour "renflouer" les caisses de l’état.
Toutes les fonctions publiques, hospitalière, territoriale et d’Etat sont directement menacées de plusieurs manières par son gouvernement ultralibéral.

Alors que de l’argent il y en a: 80 Mds € /an d’évasion fiscale,
25 Mds €/an de fraude des entreprises, avantages fiscaux aux grands groupes…

C’est une profonde mascarade, budgétaire, idéologique et démocratique!

Allez demander aux agents communaux, qui dans notre ville font un travail formidable surtout quand nous sommes touchés de plein fouet par les crues hivernales. Un service public encore diminué, et bien ce serait beaucoup moins d’agents présents lors des dernières catastrophes. Moins de fonctionnaires, ce serait moins de services nécessaires au quotidien de tous, la dure et injuste suppression d’un bouclier social pour les plus précaires.

Allez demander aux agents départementaux, leurs avis sur la suppression des Départements de petite couronne envisagée. La suppression du Val-de-Marne se solderait par la fin d’un outil essentiel de solidarité. Le 94 c’est : 76 crèches départementales, le remboursement sans conditions de ressources des transports pour les jeunes et les plus de 65 ans. Le 94 c’est 72 centres de PMI, 20 espaces départementaux de solidarité avec des centaines d’assistants sociaux dévoués à nos concitoyens les plus fragiles…

Allez demander aux agents hospitaliers leurs avis sur la question, où les 3-8 font partie d’un quotidien bien difficile, pour les agents et les patients. Des conditions de travail pénibles, des agents à bout de souffle, des files interminables aux urgences, des suppressions entières de services, le tout commandé par le monstre technocratique qu’est l’Agence Régionale de Santé (ARS).

Allez demander aux cheminots de la SNCF, qui voient leur statut mis en opposition avec les autres corps de métier par le «rapport Spinetta» rendu public mi-février. Alors que le seul but est la privatisation et la suppression massive de notre offre du rail en France. Le «tout TGV», ce sont les gouvernements successifs qui l’ont décidé, pas les cheminots, et la désorganisation actuelle n’est qu’une résultante de la privatisation rampante de la SNCF. Rappelons-nous la privatisation scandaleuse orchestrée au niveau de la Poste...

Allez demander aux étudiants leurs avis sur la libéralisation sauvage de l’accès à l’université, ou une sélection basée sur la condition sociale de chacun permettra ou non de poursuivre un cursus universitaire. La privatisation de nos universités est programmée et s’éloigne de l’égalité pour tous de notre système éducatif porté par le candidat Macron 2017.

Allez demander aux salariés du privé leurs avis sur les ordonnances autoritaires de la loi travail de juillet dernier, ils se retrouvent comme des kleenex prêts à l’emploi comme ils disent, où le CDI est devenu un contrat à durée indéfinie, ou l’employeur peut à sa guise organiser une mobilité professionnelle des salariés en fonction de l’offre et de la demande.

Allez demander aussi aux retraités qui trinquent sur la hausse de 1.7 point de la CSG pour 2018. Etc etc etc …

Nous vous donnons rendez-vous le 22 mars pour les manifestations prévues Place de la République ! Nous seront nombreux pour protester et faire entendre nos voix.
Notre avenir se joue maintenant !

 

groupe des élu-e-s PS-PRG

Macron à Villeneuve-Saint-Georges : après les paroles, les actes ?

Notre ville a été une nouvelle fois durement touchée par les inondations. Les habitants ont tout connu : la pluie incessante, l'eau envahissant leur maison, puis la neige et le froid.

Nous souhaitons saluer à nouveau l’action des services publics municipaux et nationaux  ainsi que les associations qui, jour et nuit, étaient présents pour les sinistrés. Nous les remercions vivement pour leur engagement constant durant cette difficile période. La municipalité a en outre mis en place une permanence pour vous aider dans vos démarches.

Emmanuel Macron est venu le 14 février dernier à Belleplace Blandin promettant d'accompagner les victimes. Interpellé par des dizaines de personnes, parfois en larmes ou en colère, le chef de l'Etat, a  déclaré "On va accélérer les choses mais je ne suis pas venu pour vous faire des promesses". Le même jour, la commission de reconnaissance a annoncé que 275 communes (dont Villeneuve-Saint-Georges) étaient reconnues en état de catastrophe naturelle suite à ces crues.

Si nous saluons la venue du Président de la République et la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle, nous déplorons le flou et le peu d’éléments chiffrés autour de l’activation d’un fonds de soutien dont nous avons cruellement besoin pour venir en aide aux victimes et faciliter l’action des pouvoirs publics.

Guillaume Poiret, Laurent Dutheil, Charles Knopfer, Bénédicte Bousson-Janeau, Myriam Gaye, Mubbashar Khokhar, Stéphanie Alexandre, Sabah Cabello-Sanchez.

 

                                                                                                                           

groupe "agir pour villeneuve" (Divers droite-DLF)

Les sinistrés abandonnés : la double peine

Une nouvelle fois les habitants du Blandin et de Villeneuve Triage ont été inondés, 18 mois après la précédente crue de Juin 2016. Une nouvelle fois les sinistrés ont été abandonnés à leur triste sort, les témoignages entendus lors de la visite du Président et surtout les réponses de la maire sont édifiants.

Des passerelles de bastaings insuffisantes, dangereuses, montées dans la précipitation. Aucune anticipation des moyens à mettre en œuvre, le poste de secours n'a été installé qu'à la fin de la crue, les services de surveillance et de sécurité des maisons inexistants. Le courant électrique a été coupé dans tout le quartier de Belleplace-Blandin un soir à 19h sans la moindre information des sinistrés, entraînant des situations dramatiques. Pourquoi les habitants n'ont-ils pas été prévenus, ne serait-ce qu'une heure avant, ils avaient alors le temps de prendre un minimum de précautions…?  Mme la maire n'y a pas pensé, les autres non plus, il est vrai qu'il n'y avait pas la télévision.

La création d'une zone naturelle d'expansion de crue, en zone rouge du PPRI, présentée par la maire comme la panacée en matière de lutte contre les inondations, n'empêchera pas l'eau d'envahir les rues de Belleplace, du Château, et du Chemin de fer comme ce fut le cas ces 2 dernières inondations. On ne pourra pas empêcher  les crues de la Seine et de l'Yerres mais on peut en retarder les conséquences par des aménagements adaptés.

En réclamant par exemple la construction du 5ème lac réservoir dans l'Yonne dont on parle depuis 30 ans. On pourrait aussi mettre les coffrets de dérivation EDF hors d'eau, ou construire un muret anti crue le long de l'Yerres en limite de la zone rouge qui permettrait de  limiter les débordements et surtout de gagner du temps. Cela se fait ailleurs, pourquoi rien n'a été fait à Villeneuve depuis des décennies ?

Quant à l'aide aux sinistrés nous avions proposé en conseil municipal le 29/09/2017, un abattement exceptionnel sur la taxe d'habitation pour les sinistrés des inondations… aucune réponse de la maire, ni en conseil, ni après.

Philippe Gaudin
Les élus du groupe "Agir pour Villeneuve"

 

Groupe Villeneuve-Saint-Georges sécurité (soutenu par le FN)

 EUTHANASIE et SUICIDE ASSISTE, POUR UNE FIN DE VIE DIGNE.

D’une motion de Rejet Préalable, de la France Insoumise, le député FN, Sébastien Chenu permet le rejet de celle-ci, en ces termes :

« Avec cette proposition de loi, vous vous rangez à la doxa matérialiste défendue par le libéralisme politique que vous feignez pourtant de combattre. Tout est matériel, tout est marchand.  Dites-moi, dans votre futur idéal, quelle place réservez-vous à l’homme ? Car il faut être bien naïf pour croire que c’est la liberté qui sous-tend ce texte !
Vous accréditez ainsi ce qu’écrivait en 1981 Jacques Attali : « Dès qu’il dépasse soixante-soixante cinq ans, l’homme vit plus longtemps qu’il ne produit et il coûte cher à la société. La vieillesse est actuellement un marché, mais il n’est solvable. L’euthanasie sera un des instruments essentiels de nos sociétés futures dans tous les cas de figure ».

La dignité de l’homme, c’est avant tout s’occuper des plus faibles d’entre nous,  et c’est dans le même temps reconnaître que nous ne sommes pas  tout puissants et accepter d’être aidés par d’autres. La vie humaine a une fin ; celle-ci doit être digne.

Mais comment rester humain si nous ne pouvons exercer notre humanité ? Oui, la personne âgée en fin de vie, le malade en phase terminale ou le jeune dépressif mal dans sa peau ont bien une place dans notre société ; et cette place est  Ô combien importante, car tous,  ils permettent au reste de la société d’exercer pleinement son humanité !

La souffrance doit être prise en considération, et tous les moyens mis en œuvre pour la soulager. Non, je ne considère pas qu’être une charge pour ses  enfants ou pour la société soit indigne.

Nous devons chercher des alternatives, sans  doute plus compliquées à mettre en œuvre, sans doute plus coûteuses aussi, mais surtout plus humaines.

Les élus du groupe« Villeneuve-Saint-Georges  sécurité »

 

Les écologistes (soutenu par EELV)

La Grande Réforme

Dans le cadre du 4ème paquet ferroviaire, M Spinetta a rendu son rapport sur les propositions de réforme de la SNCF. Les Villeneuvois sont concernés. Le CRIF devrait sélectionner un nouvel opérateur spécifique à ligne D, en tenant compte des éléments présentés à l’occasion d’un appel d’offres. Deux entreprises et la RATP apparaissent intéressées. Le système impose un bouleversement : les usagers espèrent une amélioration, sachant que les tarifs demeureront fixés par l’IFM. Ce changement est l’occasion de moderniser les transports à Villeneuve, notamment d’améliorer les liaisons fer-route, en examinant l’installation d’un pôle intermodal et une halte ferroviaire aux Graviers. On espère…

Birol BIYIK

 

Villeneuve tous unis c'est le moment (divers pluriels)

Texte non fourni.

 

Les républicains

Texte non fourni.

 

La république en marche

La situation des RER-en particulier du RER D-est inquiétante :
-wagons bondés
-trains annulés
-retards à répétition
-diminution du service sur de nombreuses lignes
-circulation réduite sur 20% des tronçons

Cela entraîne un allongement du trajet domicile-travail.
C’est une véritable galère que vivent les usagers et que connaissent bien les Villeneuvois.
Rapport de la cour des comptes : l’état général des infrastructures va continuer à se dégrader jusqu’en 2020 et ce n’est qu’en 2025 qu’on retrouvera le niveau d’aujourd’hui qui est très médiocre.
Il faut y remédier en accélérant la modernisation des infrastructures vieillissantes devenues même dangereuses.

Michel FAÏSSE

 

 

 

 

                                                                                                     

Recherche

Vos démarches


Compte citoyen

Actes
d’état civil

Location de salles

Villeneuve en photo